Formation en distanciel et handicap

La formation professionnelle (et enseignement supérieur) en distanciel est une belle opportunité d’offre d’enseignement équitable face à l’handicap, aussi bien du côté des apprenants que des formateurs.

Depuis une douzaine d’années (2010), les outils numériques disponibles et opérationnels permettent de concevoir, organiser et mettre en œuvre des formations, en distanciel, ouvertes à tous les profils d’apprenant (PMR permanente ou ponctuelle, etc.), à condition toutefois d’être équipé de manière adéquate.

En 2022, les spécificités d’usage professionnel d’un poste en télétravail sont :

  • Micro-ordinateur muni d’une webcam et d’un microphone (avec une souris à molette centrale, c’est mieux aussi)
  • Connexion à internet (débit minimum 500 Mb/s)
  • 1 ou 2 moniteurs vidéo (2 de préférence) d’une taille de 17″ (minimum)
    Il est courant de trouver des configurations comprenant 1 micro-ordinateur portable + 1 moniteur supplémentaire (17″ minimum)

Pourquoi 2 moniteurs vidéo (écrans) ?

Le passage du présentiel au distanciel nécessite 2 transformations flagrantes :

  1. Restitution d’une communication audiovisuelle (dont CNV) enrichie d’outils d’échanges textuels collaboratifs
  2. Restitution d’un environnement spatialisé équivalent aux lieux de formation en présentiel

Communication audiovisuelle (dont la Communication Non Verbale) :

L’humain n’étant pas cérébralement formé pour une communication majoritairement textuelle (déformation de l’ancien monde de l’entreprise), nous utiliserons des outils de visio-conférence (utilisant une webcam ou une caméra, et un microphone), chaque éditeur de solution offrant des divergences de fonctionnalités subtiles (mais néanmoins confortables comme le floutage de fond de webcam, l’absence d’installation obligatoire, par ex.), une dépendance technique (Microsoft Teams, FaceTime, etc.) et un coût variable (gratuit, abonnement mensuel à partir de 11 €, abonnement annuel). Certaines solutions sont libres et open-source, nécessitant d’avoir un serveur web pour installer la partie serveur de la solution de visio-conférence (10 solutions de Visio open-source).

Le 1er moniteur sera dédié à la communication audiovisuelle, enrichie de fonctions de messagerie instantanée texte (tchat) et mur d’échanges au sein de fils de discussions thématiques (version moderne du forum de discussion, appelé également Topics).

Environnement spatialisé

L’équipe formateur / apprenants a besoin d’un lieu et de plusieurs zones pour acquérir des connaissances et développer ses compétences (pédagogie active, ludopédagogie, apprentissage par problème / par projet, classe inversée). Les participants doivent pouvoir se déplacer d’une table à l’autre, d’un groupe à l’autre, d’une activité à l’autre ou d’une salle à l’autre (comme en présentiel).

L’humain n’étant pas cérébralement formaté pour rentrer dans des cases isolées et évoluer dans des groupes textuels (ancien monde, encore une fois), nous avons le choix d’utiliser des environnement de type « communauté virtuelle avec spatialisation » 2D (Gather Town par ex.) ou 3D (Virbela par ex.), selon le contexte, les besoins et le type de participants.

Le 2ème moniteur sera dédié à l’espace de travail incluant les lieux virtuels de travail et d’apprentissage (zone de formation, salles d’activités pédagogiques).

Les plateformes ludiques de type Gather Town (en plein essor depuis 2021) permettent d’offrir de la spatialisation sous forme de zones et de salles où les participants déplacent facilement leur avatar (représentant numérique) avec quelques touches de clavier.

Le choix de Gather Town n’est pas anodin car l’application web ne nécessite pas d’installation et offre des outils incorporés de communication efficaces (visio-conférence / proximité / zone dédiée, messagerie texte instantanée). De nombreuses fonctionnalités permettent de suivre, de rechercher et de progresser dans un environnement propice également au ludique (ludopédagogie).

Les zones et salles proposées sont enrichies d’une multitude d’objets de décor et / ou interactifs :

  • Utilisation d’applications web spécialisées, interactives, collaboratives ou non, etc (modules d’e-Learning, Mooc, etc.).
  • Utilisation de jeux sérieux pour l’apprentissage (serious games, escape game numérique, etc.)
  • Visualisation / édition de documents
  • Visualisation d’images, de vidéos
  • Consultation de pages ou sites web
  • Etc.

En fonction du type d’handicap (visuel, auditif, moteur, etc.), les solutions techniques varient :

  • Sous-titrage textuel (handicap auditif) des wébinaires, des vidéos pédagogiques.
  • Système de lecture audio automatisé, podcast (handicap visuel).
  • Formation en distanciel ne nécessitant pas de déplacement physique (PMR, fauteuil roulant, béquilles), ni de déplacement fatiguant réduisant le nombre d’heures d’aptitude journalier.
  • Etc.

Les formations en distanciel permettent le Blended Learning (apprentissage hybride combinant des séquences de formation en ligne « e-learning » et de formation en présentiel) et le Seamless Learning (combinant tous les types de formation, en numérique ou en présentiel, peu importe le dispositif ou l’outil, alliant le formel et l’informel, sans rupture d’apprentissage)).

Les formations en distanciel réduisent (voir annulent) les difficultés pour se rendre sur son lieu de travail, l’accessibilité limitée des transports en commun et des parkings, pour rejoindre une réunion, se rendre à la machine à café, récupérer un document à l’imprimante, aller aux toilettes ou acheter un repas.

Les formations en distanciel permettent à chacun et chacune, quelque soit son lieu géographique, d’avoir accès à l’apprentissage et à la formation continue, en toute équité, que ce soit dans la formation professionnelle ou l’enseignement supérieur.

Réduisant considérablement les pertes de temps en déplacement (souvent 1 à 2 jours, aller retour), jamais payés en temps que formateur indépendant (ah, vous ne le saviez pas ?), les formations en distanciel facilitent :

  • L’organisation et la planification (plus de disponibilité récupérée sur les pertes de temps de déplacement). Il est ainsi plus facile et équitable d’organiser ou de trouver une session de formation à une date disponible.
  • La diminution de l’engorgement routier, des accidents de la route et de la pollution liée aux déplacements motorisés (voiture, train, avion).
  • Les approches hybrides. Dans certains cas (localités), il est envisageable de rejoindre un lieu proche de son domicile, techniquement équipé (connexion internet, matériel informatique & audiovisuel), pour suivre une formation en distanciel, individuellement ou en groupe.

Les possibilités (modes et activités pédagogiques) en distanciel ont même dépassé les usages courants du présentiel. Les modes hybrides (présentiel / distanciel) émergent timidement mais offrent également de nouvelles modalités de mise en œuvre pédagogique. L’offre pédagogique en distanciel pour les personnes en situation d’handicap n’a rien à envier à l’approche traditionnelle en présentiel, bien au contraire.

Du côté organisation, la réussite d’une formation en distanciel repose sur :

  • Un package de formation réellement adapté au distanciel (pas juste l’ajout d’un outil de visioconférence, d’un tableau blanc collaboratif et quelques post-its virtuels).
  • Un processus efficace d’organisation de session de formation en distanciel (invitation, support, évaluations, suivi).
  • Une communication efficace entre l’organisateur, le formateur et les apprenants.
  • La capacité à réduire le maximum de risques techniques avant le début d’une session de formation (pré-tests techniques des apprenants, tests de compatibilité matériel / logiciel / sécurité informatique)
  • La capacité à traiter très rapidement tout problème technique en cours de session de formation (et pas au bout de 1/2 journée ou une journée sur une formation de 2 jours)
  • L’envie de réussir

Du côté formateur, la réussite d’une formation en distanciel repose sur :

  • Une réelle expertise du contenu pédagogique (comme en présentiel)
  • Une compétence actualisée des modes pédagogiques de dernière génération (distanciel, ludopédagogie, communauté virtuelle d’apprenants, etc.)
  • Une véritable maîtrise des différents types d’outils numériques envisageables (choix et pilotage en temps réel)
  • Sa capacité à assurer, en plus de son rôle de pédagogue, un rôle de facilitateur (on pourrait dire coach) et de maître du Jeu.
  • Sa faculté d’adaptation.
  • Son goût pour l’apprentissage en distanciel.

Du côté apprenant, la réussite d’une formation en distanciel repose sur :

  • Un environnement (confortable, non bruyant) et un équipement adaptés à l’activité (voir en début d’article)
  • Une disponibilité physique et intellectuelle pendant tout le temps de la formation (déjà, on n’a plus les temps de trajet).
  • L’envie d’apprendre et de progresser. On ne participe pas à une formation comme on vient participer à un webinaire ou à un congrès en ligne, en mode passif.

Les entreprises du secteur privé peuvent être accompagnées par l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) pour la mise en œuvre du télétravail, donc de la formation en distanciel également (pour les PMR formatrices et apprenantes).

BoostezVosProjet.com s’est engagé, dès 2013, dans cette transformation et la facilitation d’accès, en toute équité, à des formations spécialisées de dernière génération adaptées pour un public de type PMR. Nous sommes ouverts pour étudier d’autres situations nécessitant l’accès à la formation pour d’autres types d’handicap.

D’autres part, nous avons fait le choix de ne travailler qu’avec des partenaires (entreprises, organismes de formation, universités et écoles d’ingénieur / management) offrant cette équité face à l’handicap : accès au parking, accès ascenseur pour les salles de formation en étage / lieux de restauration, formation en distanciel.

Sources :