logiciels

Un des rôles important du DSI (Directeur des Systèmes d’Information) est de proposer à l’entreprise (ou l’organisation) un service à valeur ajouté concernant le choix des logiciels par rapport aux besoins métier.

En effet, dans le cadre d’une bonne gestion d’un parc informatique, plusieurs paramètres liés aux logiciels sont à prendre en compte :

  1. Homégénéïté du parc logiciel (matériel, OS, compatibilité ascendante, déploiement logiciel, drivers, politique de formation, certifications, etc.)
  2. Cycle de vie logiciel (un éditeur qui abandonne une solution où qui ne la fait pas évoluer avec l’évolution des OS et du matériel).
  3. Besoins spécifiques réels d’un service ou d’une entité (logiciels métiers, développement informatique, multimédia, graphisme, etc.)
  4. Logiciels liés à l’utilisation d’un OS particulier (Final Cute / MacOS, serveurs web, bases de données, etc.)
  5. Utilisation en mode Service web (via une connexion internet) ou en local, collaborative ou non.
  6. Coût et politique de licences logiciels (perpétuelles, abonnement mensuel / annuel, fonctionnalités limitées)
  7. Support technique et utilisateur
  8. Formations / Certifications nécessaires

Le choix d’un logiciel dépend donc de 8 paramètres (au minimum).

Vous pouvez utilisez un diagramme Radar pour visualiser ces 8 paramètres dans le cadre d’un choix particulier de logiciel à effectuer.

Cas d’étude de choix logiciel problématiques :

  • Office 360 ou Google Apps Entreprise
  • Logiciel de traitement Vidéo Final Cute (historiquement uniquement sous MacOs)
    D’autres logiciels professionnels multiplateformes (Avid, Premiere, etc.)  sont devenus des standards en remplacement.
  • Suite bureautique commerciale Ms Office
    En pratique, la plupart des utilisateurs bureautique standard n’utilisent que très peu des fonctionnalités de Ms Office. Les suites gratuites ou open source (OpenOffice, LibreOffice, etc.) offrent une alternative intéressante.
    Comparatif LibreOffice / OpenOffice :
    http://www.nouenoff.nl/downloads/LibreOffice_AOO_CompetitiveFeatureMatrix_20150318.pdf
  • Logiciels de graphisme en remplacement d’Adobe Photoshop
    6 alternatives à Photoshop
  • Logiciels de gestion de projet : Comparatif

On peut s’apercevoir avec les exemples ci-dessus que le choix peut devenir quelquefois vraiment problématique (multi-critères croisés).

Sans méthodologie, on peut très rapidement y passer beaucoup de temps et dépenser de l’argent, sans résultat probant.

Voici quelques bonnes pratiques lorsque le choix se complexifie :

  • Créer d’abord des commissions d’échange par domaine spécialisé (développeurs informatiques, multimédia, financiers, chef de projet, gestionnaires, administratif, RH, etc.) pour identifier les spécificités métier.
    Il n’y a rien de pire qu’un DSI qui choisi une solution de gestion de projet pour une entité qui présente des spécificités métiers (inconnues du DSI).
    Laisseriez-vous le choix du logiciel de CRM au chef comptable ou au responsable multimédia ?
  • La création (ou l’implication) d’une cellule ponctuelle de type Organisation / PMO permet de faire le lien entre les problématiques métiers, les problématiques techniques, juridiques, etc.
    Le choix d’utilisation d’applications pour terminaux mobiles (tablette, Phablette, etc.) de l’entreprise et/ou personnels concerne également le service RH (BYOD)
  • Consolidation avec une approche systémique (dans son ensemble, dans le contexte de l’entreprise et de ses partenaires)
  • Dans la démarche globale, fonctionner par itération courte (approche Agile) pour obtenir rapidement des résultats et des réajustements appropriés.
DSI : aide à la décision des logiciels
Étiqueté avec :